Les Ateliers de la CENTRALE – 3e Cycle

21-03 / 18-04 / 02-05 / 16-05 2018 – 14:00 > 16:00 – € 5
Ateliers intergénérationnels à partir de 8 ans

Ateliers (dans le cadre de l’expo Private Choices) animés par l’artiste Céline LAMBERT, Graver ses souvenirs

Le programme détaillé des ateliers :

21-03 2018 – Le Collectionneur de motifs ou Le début d’une collection

Dans cet atelier nous nous mettrons dans la peau d’un collectionneur. En visitant l’exposition nous réfléchirons à ce que nous pourrions collectionner et au lien qui existerait entre les œuvres. Serait-ce un thème, un motif, une forme plastique ? Dans un premier temps nous nous intéresserons aux motifs. Chaque participant devenu collectionneur choisira un ou plusieurs éléments qui le captivent dans les œuvres de l’exposition. Il reproduira les différents motifs sous la forme d’image gravée. Ensemble, les participants réaliseront alors une collection en tenant compte des obsessions et des captations de chacun. On tirera un nombre de gravures équivalent au nombre de participants. Ainsi, chacun pourra repartir avec une collection d’images gravées et imprimées.

18-04 2018 – La collection de portraits

Chaque participant apportera une photo de lui à 8 ans qu’il redessinera à l’aide de calque, de papier carbone ou qu’il réinterprètera selon son imagination. Nous ferons un exercice équivalent en s’imaginant à 88 ans. À partir de ces photographies et de ces projections du futur, nous réaliserons une collection de portraits gravés. Les participants peuvent échanger entre eux, raconter leurs histoires ou alors laisser s’éveiller doucement leurs souvenirs et les partager autour de leurs portraits respectifs. Pour finaliser l’œuvre imprimée, on pourra rehausser les gravures en ajoutant quelques touches de couleur à l’encre à gravure, à l’aquarelle, aux crayons de couleurs…. Nous pourrons aussi inclure quelques éléments que nous gaufrerons pour apporter un petit brin de folie.

02-05 2018 – La collection surréaliste

À partir d’une collection d’images imprimées choisies par moi-même (yeux, comètes, étoiles, bouches, mains, coquillages, avions, papillons…) nous réaliserons des images surréalistes que l’on mettra en lien avec le travail de Marcel Mariën, Man Ray, Marcel Broodthaers présents dans l’exposition. Chaque image choisie sera recopiée de manière libre puis gravée sur des petits carrés de Tetra Pak. Une fois ce répertoire d’éléments créé, on pourra s’amuser avec la composition. Ainsi, avant le passage en presse, les différents Tetra Pak gravés pourront être combinés pour réaliser une gravure à partir d’éléments disparates. Grâce à la mobilité du procédé, on pourra réaliser des compositions différentes à partir de mêmes éléments. Par la suite, les participants pourront s’échanger des images pour créer encore de nouvelles gravures de manière collective.

16-05 2018 – Une image et Un Mot ou un mot et une image

Chaque participant choisira un mot inspiré d’une œuvre de l’exposition. Je présenterai le travail de René Magritte, Marcel Broodtaers et Jean-Michel Alberola qui associent mots et images dans leurs œuvres. À partir du mot choisi, on associera des images issues de mon fond de livres et photographies. On retravaillera l’image en gravure sur Tetra Pak. Le mot sera lui aussi traité en tant que forme et surface. Nous utiliserons différents moyens comme les lettres d’imprimerie ou la machine à écrire afin d’expérimenter les différentes formes du mot. En multipliant les différentes techniques : gravure sur Tetra Pak, gaufrage, tapuscrit, le participant pourra jouer avec les mots et les images et découvrir les rapports qui existent entre eux.

Inscriptions : info@centrale.brussels – 02 279 64 44

 

Céline Lambert est une artiste Française née au Mans en 1983.  Elle obtient son diplôme de l’école des Beaux-Arts de Caen en 2009. En 2010, elle participe à la biennale de Mulhouse où elle obtient le prix de l’institut français de Timisoara. Installée a Bruxelles depuis 2014, elle participe à des expositions à la Vallée et au Recyclart et elle est sélectionnée pour le prix Médiatine 2017. Avec des moyens dérisoires elle réalise des poèmes, des collages et des films d’animation décalés dans lesquels l’humour, l’insouciance et l’imagination sont  des échappatoires à l’insoutenable légèreté du monde. C’est alors que les perruches bruxelloises prennent le train en direction du coucher de soleil aquatique.

http://lambertceline.tumblr.com/

https://vimeo.com/user56750307