Edward Liddle

>

Centrale Lab

Carrément !

Edward Liddle (1989, Pembury) a étudié la peinture artistique à l’université de Brighton, au Royaume-Uni. Il reçoit en 2013 un financement du Arts Council England pour son exposition solo Wowzers! à Brighton, au Community Arts Centre. Le concept : deux expositions distinctes reprenant la même collection d’œuvres d’art de l’artiste, mais exposée de manière radicalement différente pour chaque espace.

En 2014, Liddle est sélectionné pour exposer à l’Other Art Fair à Londres.

Il participe en 2015 à la résidence itinérante inaugurale La Dent Creuse, à Bruxelles : pendant deux semaines, un groupe d’artistes réalise de nouvelles œuvres in situ dans une maison de maître vacante, au centre de la capitale belge.

Pour son exposition solo Chouette ! à la galerie Pierre Poumet en 2016 à Bordeaux, il expose des œuvres plus anciennes aux côtés de nouvelles créations dans sa recherche soutenue de recontextualiser et de reconsidérer sa propre pratique artistique.

En janvier 2017, Liddle est choisi pour participer à une résidence collaborative à Hypercorps à Bruxelles, où il travaille avec l’artiste française Lucie Lanzini pendant trois semaines sur une série de nouvelles sculptures collaboratives.

Ses œuvres ont été montrées dans des expositions collectives à Londres, Bruxelles et Cardiff.

En 2017, il retourne étudier à Londres et terminera sous peu un Master en Théorie Culturelle.

Pour son exposition Carrément ! présentée à la CENTRALE.lab, Edward Liddle continue à interroger de manière critique la signification de la création d’œuvres d’art, en particulier d’ objets pouvant être considérés comme des peintures. Des objets trouvés, découverts tout en se promenant dans Bruxelles, y compris des fragments de cadres de portes peints, des tables, des chaises, des carreaux de sol et des restes de papier peint, sont ré-imaginés tels des objets d’art, qui réunis, forment une collection d’œuvres qui parlent et naissent directement de Bruxelles.

Situées quelque part entre la peinture et la sculpture, les œuvres exposées à la CENTRALE.lab questionnent ainsi les hiérarchies des objets d’art, en reflétant des gestes quotidiens et des actes non considérés comme de l’art.

 

Artistes