Grégoire MOTTE & Eléonore SAINTAGNAN

>

Centrale Box

Grégoire Motte et Eléonore Saintagnan proposent une installation intitulée « LES HIPPOPOTAMES DE MEDELLIN », projet pour lequel ils ont invité Emilio López-Menchero à réaliser la photographie Trying-to-be-Escobar.

Les artistes racontent : « Le seul troupeau d’hippopotames sauvages vivant hors d’Afrique se trouve en Colombie. Il s’agit des hippopotames de feu Pablo Escobar. De son vivant, le célèbre trafiquant de drogues, après s’être octroyé 3000 hectares de prés et de collines dans la région de Medellin, y avait fait construire un domaine, avec des maisons pour sa famille, un haras, une arène de corrida, une piste d’aviation et une piste de karting, un dispensaire, mais aussi, ultime caprice, il avait fait venir des animaux d’Afrique qui circulaient librement dans cette réserve géante.

Après son exécution en 1993, l’immense villa laissée en ruines fut pillée, ses animaux braconnés. Seuls les hippopotames sont restés, personne ne sachant les capturer. Les barrières n’étant plus électrifiées, le mâle et les trois femelles d’origine ont proliféré dans les températures torrides et les marigots du Magdalena, au point de former aujourd’hui le premier troupeau en liberté hors d’Afrique.
Depuis, les naissances d’hippopotames sont accueillies avec un mélange d’attendrissement et de crainte par la population colombienne, qui leur donne à chacun un petit nom. En 2009, le patriarche, Pepe, a été abattu par des chasseurs engagés par le gouvernement, ce qui a créé une polémique nationale rappelant étrangement celle qui a suivi la mort d’Escobar.»

Cette histoire vraie, les artistes en ont fait un film tourné sur le lac d’Annecy, qui sera visible à l’été 2015. Ils en dévoilent ici certains éléments dans une installation, où l’on peut voir entre autres l’hippopotame en papier mâché qui a joué le rôle de Pepe sur le tournage, une vidéo où, dans une double mise-en-abîme, Emilio López-Menchero rejoue le rôle de Pablo Escobar se faisant photographier, lui-même grimé en Pancho Villa, son idole, ainsi que deux reproductions des photos de presse officielles de la mort d’Escobar et de celle de Pepe, commandées pour l’occasion à la peintre Anne Bossuroy.

Plus d’infos sur : www.eleonoresaintagnan.com et sur www.gregoiremotte.com