Marie-Laure DELABY

>

The owls are not what they seem

Peinture / Installations multimédias

Comme le dit si bien cette réplique de la série télévisée « Twin Peaks » (David Lynch & Mark Frost, 1990-1991), les apparences sont trompeuses. Qu’il s’agisse de bois obscurs ou de couloirs de métro, nous ne sommes que très peu conscients des réalités cachées et mondes parallèles qui les habitent.
S’inspirant d’espaces urbains croisés au quotidien, le travail de Marie-Laure Delaby fait appel à ces réalités parallèles : en transitant de la photographie à l’installation, en passant par la peinture, l’image devient l’écrin de notre imagination. Son oeuvre questionne notre environnement contemporain au travers de multiples manipulations du médium.
Ainsi, l’exposition «The owls are not what they seem» amène le spectateur à la découverte de différents états de mutation de l’image peinte. Transformée en installation réactive ou en surface de projection, elle devient génératrice d’illusions, questionnant la réalité de l’espace, de l’image et de l’expérience vécue.

Publications