DEWAR Daniel

, United Kingdom -
Lives and work : Bruxelles et Paris
Nationality : Anglais

Le duo d’artistes Daniel Dewar et Grégory Gicquel réhabilite des pratiques artistiques et artisanales ancestrales pour élargir les standards esthétiques contemporains, tout en revendiquant une pratique du « fait main ». Que ce soit avec la sculpture sur bois, la taille de pierre, la céramique, la tapisserie ou le modelage sur glaise, ils pratiquent le synchrétisme des sujets et des matériaux. Cet « anachronisme subversif » se révèle entre autres dans l’oeuvre pour laquelle Ils ont obtenu le Prix Marcel Duchamp en 2013. Gisant une sculpture monumentale taillée dans la dolérite représentant un plongeur avec ses palmes. Cette déclinaison du gisant médiéval ne manque pas d’humour. Les combinaisons singulières propres à leur démarche les situent entre un subjectivisme expressionniste à l’imaginaire authentiquement pop et un conceptualisme figuratif distancié. Leurs oeuvres privilégient un rapport physique réel ou filmique avec les matériaux. A l’instar des sculptures en argile crue de grande échelle en plein air, qui rappelent les rochers sculptés par l’Abbé Fourré en Bretagne, qu’ils mettent en scène dans des films construits en courtes séquences. Les oeuvres prennent vie grâce à un système de pixilation, un procédé d’animation élémentaire qui n’est pas sans rappeler les techniques du précinéma.
Toutes ces associations libres et ces hybridations révélent tout le potentiel de puissance des images, tout en mettant à mal les canons esthétiques et le bon goût environnant dans une constante oscillation entre sublime et ridicule.

Expositions: